Décor Sonore

Michel Risse

Multi-instrumentiste, électroacousticien, compositeur et directeur artistique de Décor Sonore, Michel Risse envisage la ville comme un espace d’invention pour ses compositions sonores.

Il se nourrit des sonorités, des résonances, des harmonies des éléments naturels ou industriels composant notre quotidien urbain pour nous proposer une écoute du monde inédite. Ces réalisations singulières offrent une nouvelle perception de notre environnement sonore et réinventent notre rapport à la musique.

Michel Risse a étudié la musique et les percussions au Conservatoire de Strasbourg avec Jean Batigne, mais aussi avec les Gnaouas et Ahuaches d’Afrique du Nord et au sein de divers groupes rock, jazz et autres “ orchestres attractifs français ” ainsi qu’en compagnie d’artistes les plus divers, de Moondog à Vince Taylor en passant par Angel Parra, Nicolas Frize, Herbe Rouge ou le Grand Orchestre Bekummernis, tout en poursuivant ses études de musicologie à l’université de Paris 8. Cette expérience de percussionniste, poly-instrumentiste et improvisateur l’a rapidement mené dans de nombreux studios pour l’enregistrement de musiques de films et de scène, et surtout sur la scène des théâtres (TNS, Th. de Bourgogne…).

C’est dès 1972 qu’il compose ses premiers “ décors sonores ”, installations électroacoustiques pour lieux publics (Strasbourg : Porte de l’Hôpital, Musée d’art moderne (1984), Fnac (1982), Agadir : hôtel Atlas (1977), Paris : Palais de Chaillot (1983).

Responsable des arrangements et de la réalisation audio pour de nombreux disques, il a publié une multitude d’articles pour la presse technique audio et musicale. Sa discographie compte une trentaine de références, dans lesquelles il apparaît tour à tour comme instrumentiste, réalisateur, arrangeur ou compositeur. Il est également le partenaire de nombreuses créations de Serge Hureau et du Hall de la Chanson.

L’invention du premier spatialisateur octophonique du monde en 1984 pour le projet “ Faux Vent ” de Pierre Sauvageot marque leur collaboration et la fondation de Décor Sonore, unité de création et de recherche dont il est le directeur artistique. Cette compagnie offre au public depuis 1985 des spectacles singuliers où se mêlent théâtre, pyrotechnie, poésie, humour, technologie, et bien sûr création musicale.

Sous son impulsion, Décor Sonore se développe en « lieu de fabrique » consacré aux créations des arts de la rue, de la piste et des nouvelles scènes : centre de réflexion sur les rapports entre le drame et le sonore, de fabrication où s’inventent et se construisent sons, musiques, espaces et systèmes de diffusion inédits, et centre de transmission et de sensibilisation à notre environnement sonore.

Parmi ses dernières créations, on peut citer :

Promenade dans l'oreille d'un compositeur, création en cours

Jardin Sharawadji, création en cours

Urbaphonix, quintet mobile de musique concrète (2012)

Les Chantiers de L'O.R.E.I. - Organisation des Recherches sur les Environnements Invisibles (2007-2008), visites poético-scientifiques de chantiers de fouilles archéophoniques.

Le Don du Son, collecte des sons apportés par le public et restitués en spectacle (2006) et les Collections du Don du Son (2007)

Instrument|Monument (commande de l’Etat), programme de créations transformant les sites urbains ou naturels en espaces scénographiques et instruments de musique géants (2004)

Bêtes de Seine (ouverture de la Nuit Blanche, Paris 2004)

Mascaret d’ondes, décor sonore pour l’Abbaye de Jumièges (commande de Monum, 2003)

Play Time !, ensemble électronique de chambre (2002)

Les Monstrations Inouïes !, concert-boniment autour des plus pathétiques inventions humaines pour faire de la musique avec l’électricité (2001)

Télécharger