Décor Sonore

L’Orchestre de Chambre de Ville

Composition et direction artistique : Pierre Sauvageot, Codirection Denis Cabacho et Raphaël Imbert

CREATION 2000
Les 20 musiciens, troupe de musique plus qu’orchestre au sens restreint du terme, confrontent leurs instruments aux sonorités de la cité, mettent en ondes les espaces urbains, entremêlent sons acoustiques, échantillonnage, structures symphoniques et jeu dans l’espace.

20 nacelles - scènes individuelles - qui transforment l'espace scénographique en permanence. 4 pyramides porte-sons de 6 m de hauteur aux points cardinaux.
Piccolo, trompette, trombones, saxophones, violoncelle, alto, guitare, basse, timbales, glockenspiel, polyblocks, échantillonneurs, steinerophone
Et perceuses, marteau-piqueur, klaxons, alarmes, sirènes, burin, disqueuses, panneaux de signalisations, moteurs à explosion…
Deux pêcheurs de sons qui, micros au bout de perches, captent les sonorités de l’orchestre, des objets urbains, ou du public, pour en faire autant de prétextes à jeux musicaux.
Un dialogue permanent entre sons acoustiques et sons échantillonnés puis retraités, un dispositif de diffusion quadriphonique autour du public.
Un concert de sirènes et d’avertisseurs, des jeux avec les balayeuses municipales, avec les engins de travaux publics. Une participation de l’harmonie municipale ou des élèves de l’école de musique. Des panneaux de signalisation dont la percussion déclenche notes, bruits et harmonies.

Quand on écoute autrement, on entend autre chose.
La Ville, avec sa rumeur permanente ou ses pollutions sonores, est une extraordinaire source d’inspiration. Et un formidable lieu d’écoute et de rencontre de publics où le texte musical et le contexte de représentation se nourrissent et s’éclairent réciproquement.

Les 20 musiciens de l’Orchestre de Chambre de Ville, troupe de musique plus qu’orchestre au sens restreint du terme, confrontent leurs instruments aux sonorités de la cité, mettent en ondes les espaces urbains, entremêlent sons acoustiques, échantillonnage, structures symphoniques et jeu dans l’espace.
Ils sont réunis par la musicalité et par le souci commun d’inventer une musique d’aujourd’hui au contact direct des auditeurs, avec leurs instruments ou avec tout objet qui induit un projet musical.

L’amplification n’est pas ici source d’un vaste mal-entendu. L’Orchestre de Chambre de Ville conserve le plaisir inégalé du son acoustique d’instruments faisant sonner l’espace urbain. En revanche, l’échantillonnage des sons de la ville, puis leur jeu rythmique, transposé ou transfiguré constitue un pont entre sons urbains et instruments traditionnels.

Galerie

Équipe

Composition et direction artistique : Pierre Sauvageot
Codirection Denis Cabacho et Raphaël Imbert
Mise en espace Jany Jérémie
Avec :
Jean-Philippe Barrios (percussions)
Nicolas Cante (échantillonneur)
Edouard Cavanna (saxophone alto)
Emmanuel Cremer (violoncelle)
Yvan Dravet (trompette)
Stéphane Dumas (piccolo et saxophone)
Nadine Estève (violon alto)
Fred Giuliani (échantillonneur)
Charles Karsenty (saxophones)
Clifford Lafleur (guitare)
Farid Khenfouf (guitare basse)
Olivier Lagodsky (trombone)
Laurent Luci (guitare)
Nicola Marinoni (percussions)

Régie générale : Renaud Biri
Assistant :  Voël Martin
Son :  Olivier Moyne
Costumes : Christine Thépenier
Administration : Isabelle De Andrade.

Mentions

Coproduction :
Décor Sonore
Allegro Barbaro
Théâtre Municipal de Saint-Gaudens

Résidence de création aux Haras de Saint-Gaudens, éléments scénographiques réalisés en partie par les services techniques de la ville de Saint-Gaudens.

Avec le soutien du Ministère de la Culture (aide à la résidence pour les Arts de la Rue), de la SACEM, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM.

Et l’aide du Moulin Fondu-Compagnie Oposito, de Lieux Publics, et de l’AMI.