Décor Sonore

Jardiner le paysage sonore urbain

"Yes, but is it music ?"

En exergue d’une publication de 1969 à destination des professeurs de musique et intitulée The New Soundscape (le nouveau paysage sonore), le compositeur et pédagogue R. Murray Schafer introduit les notions d’écologie sonore et de paysage sonore, et surtout la mutation des notions de musique même, avec cette question : « Yes, but is it music ? ». Il semble qu’à chaque création véritablement nouvelle, que ce soit à la première de la 5e symphonie de Beethoven, du Tristan et Isolde de Wagner, du Sacre du printemps de Stravinsky, ou du Poème électronique de Varèse, c’est toujours la même chose :
« Oui, mais est-ce que c’est de la musique ? ».

Voilà déjà quelques années que je me suis habitué à me poser cette question avant qu’on ne me la pose, et d’ailleurs à ne pas savoir répondre. En ces temps de transitions (énergétiques, alimentaires, démographiques…), je me raccroche du mieux que je peux à cette conclusion d’Adorno, « Toute utopie esthétique revêt aujourd’hui cette forme : faire des choses dont nous ne savons pas ce qu’elles sont ». Et je lâche prise, laissant là les questions de chef-d’oeuvre, d’oeuvre même et d’auteur, en reposant aujourd’hui la question en ces termes : si notre environnement sonore peut maintenant être considéré comme un paysage, alors comment qualifier le paysage sonore urbain ? Une friche ? Un champ ? Une forêt ? Une décharge ? Et au lieu d’abandonner cet espace public à la surdité des industriels et des publicitaires, ne devrait-on pas le confier, au moins un peu, à des artistes ? J’abandonne donc la panoplie du compositeur pour préférer celle du paysagiste, et même du jardinier, un jardinier acoustique ; qui prendrait soin du paysage avec ses outils de musicien, d’acousticien, de luthier, de compositeur, certes, mais aussi d’arpenteur des rues, des places, des espaces publics, et des publics eux-mêmes, c’est-à-dire avec d’infinies précautions, toujours et d’abord à l’écoute de ce qui était là avant moi.

> Pour en savoir plus sur le paysagisme sonore :

- Les Kaléidophones - Du paysage au paysage sonore

- Jardin Sharawadji

- Les jardinages acoustiques de La Place des Beaux Sons