Décor Sonore

Le Son qui vient du Ciel

CREATION 2020

Paysages sonores pour audiences illimitées.

Le Son qui vient du Ciel crée littéralement la rumeur dans la ville : l’espace urbain est comme habité par des sonorités insaisissables qui semblent fuir à travers les rues et les places, émerger des façades, se fondre et disparaître dans le paysage sonore existant. Diffusée par des (très-) haut-parleurs installés à grande hauteur (tour, grue), la création sonore est toujours contextuelle et composée d’éléments collectés in situ en collaboration avec les riverains et acteurs locaux.

> Reportage audio par les Ondes Broadcasteuses, février 2020 à Paris

Galerie

Pronomades - Avril 2019 Pronomades - Avril 2019 Pronomades - Avril 2019 Le 6B - Août 2019 Cergy, soit ! - Septembre 2019 Cergy, soit ! - Septembre 2019 Orgues de Flandre - Novembre 2019 Orgues de Flandre - Novembre 2019 - © F Wehrbach Orgues de Flandre - Novembre 2019 Sorbonne Université - Paris 5ème - Janvier 2020 Sorbonne Université - Paris 5ème - Janvier 2020

Vidéos

Équipe

Direction artistique : Michel Risse
Direction technique : Renaud Biri
Guetteurs de sons : Julien Pillet et Marie-Lys Polchlopeck
Programmation informatique et régie : Grégory Joubert
Collaborations artistiques : Ema Drouin et Mark Etc
Production : Léa Granados
Communication : Camille Cheminet
Vidéos : Vincent Muteau
Visuels : batphil

Mentions

Coproducteurs : CNAREP Pronomade(s) en Haute-Garonne, CNAREP Les Ateliers Frappaz, Festival Cergy, Soit ! et Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP), Art'R - Lieu de fabrique itinérant pour les arts de la rue à Paris et en Île-de-France

Accueil en résidence : CRR d'Aubervilliers-La Courneuve, GMEM - CNCM de Marseille, le 6B à Saint-Denis, la Semaine du Son, l'Année Internationale du Son, Sorbonne Université, Lutheries Acoustique Musique d'Alembert, le 104-PARIS

Aides à la création : Région Île-de-France, Ministère de la Culture / DGCA, CNC / DICréAM

Prêt de matériel : NEXO

Télécharger

La naissance du rêve

"Qu'est-ce que l'art, sinon un catalogue d'expériences qu'on n'oubliera jamais ?" R. Murray Schafer

Jardiner le paysage sonore urbain

"Yes, but is it music ?"

Transformer l’écoute de la ville

Ce projet a l’ambition de s’adresser à une vaste population, c'est une « grande forme ». Bien sûr, ce n’est pas une grande parade de structures géantes avec des dizaines d’artistes et de techniciens. Mais c’est un événement à l’échelle d’un quartier ou même d’une ville, dépassant largement la « jauge » d’un spectacle ordinaire et remettant en question le statut et le dénombrement même des « spectateurs ». Dans le domaine des arts visuels contemporains, on parlerait de land art sonore. à ce titre, et comme tout projet authentiquement in situ, il mérite une préparation attentive et minutieuse, tant dans ses aspects techniques que dans son écriture et sa médiation.

Le rapport au public

La jauge public d’une création en espace libre s’estime d’ordinaire en fonction de la bonne visibilité du spectacle : combien de personnes pourront assister à la même séance ? Le Son qui vient du Ciel échappe aux normes habituelles de la représentation, puisque qu’il touche le public dans des espaces bien plus vastes et dans des temporalités très différentes.

Mythologies, légendes urbaines et inconscients collectifs

L’envie de faire entendre du son qui vient du ciel est probablement liée à quelque chose de beaucoup plus puissant, mystérieux et universel qu’une simple prouesse technique, une coquetterie de compositeur ou juste pour faire l’intéressant.

Le bruit court !

Témoignages recueillis durant les expérimentations du Son qui vient du Ciel.

Ils ont été envoyés à l'adresse mail dédiée ou glanés sur les réseaux sociaux.