Décor Sonore

La naissance du rêve

"Qu'est-ce que l'art, sinon un catalogue d'expériences qu'on n'oubliera jamais ?" R. Murray Schafer

Jardiner le paysage sonore urbain

"Yes, but is it music ?"

Transformer l’écoute de la ville

Ce projet a l’ambition de s’adresser à une vaste population, c'est une « grande forme ». Bien sûr, ce n’est pas une grande parade de structures géantes avec des dizaines d’artistes et de techniciens. Mais c’est un événement à l’échelle d’un quartier ou même d’une ville, dépassant largement la « jauge » d’un spectacle ordinaire et remettant en question le statut et le dénombrement même des « spectateurs ». Dans le domaine des arts visuels contemporains, on parlerait de land art sonore. à ce titre, et comme tout projet authentiquement in situ, il mérite une préparation attentive et minutieuse, tant dans ses aspects techniques que dans son écriture et sa médiation.

Le rapport au public

La jauge public d’une création en espace libre s’estime d’ordinaire en fonction de la bonne visibilité du spectacle : combien de personnes pourront assister à la même séance ? Le Son qui vient du Ciel échappe aux normes habituelles de la représentation, puisque qu’il touche le public dans des espaces bien plus vastes et dans des temporalités très différentes.

Mythologies, légendes urbaines et inconscients collectifs

L’envie de faire entendre du son qui vient du ciel est probablement liée à quelque chose de beaucoup plus puissant, mystérieux et universel qu’une simple prouesse technique, une coquetterie de compositeur ou juste pour faire l’intéressant.