Décor Sonore

2018 : Nouvelles bobines

24 ans après sa création, après douze années de tournée, cinquante villes traversées et quinze pays visités, les compagnies Décor Sonore et Oposito se retrouvent pour donner une seconde vie au Cinématophone - spectacle resté sans équivalent depuis sa disparition des arts de la rue. 

La bande son est renouvelée, le système son totalement repensé pour plus de précision, d’ergonomie et d’efficacité, mettant en valeur le système multiphonique mis au point par la compagnie Décor Sonore, toujours innovant et inédit aujourd’hui :

 

Toute l’histoire de la compagnie Décor Sonore s’est construite sur un double rêve : partir à la découverte de sons véritablement inouïs, et faire voler en éclats les limites habituelles des espaces de représentation.

Pour cette soif « d’espace libre », la stéréo nous paraissait étriquée, la quadriphonie ressemblait à un art de salon. Alors nous avons multiplié les haut-parleurs. Et comme ça ne bougeait pas assez, nous les avons mis en mouvement : sur des engins, des trains, des grandes roues foraines, et même des hélicoptères. Or, nous voulions nous introduire dans tous les espaces publics, dans les rues et les gares, et c’est pour penser tous ces mouvements comme des chorégraphies que sont nés « Des Corps Sonores », un orchestre de personnages-haut-parleurs. 

Il aura fallu la rencontre avec la compagnie Oposito, rencontre inattendue et féconde entre des expériences d’horizons totalement différents, pour que ce merveilleux dispositif technique donne enfin naissance à un vrai spectacle de rue. La réunion de nos imaginaires dans la réalisation du Cinématophone reste un mystère et c’est peut-être ce mystère qui le rend si singulier et attachant : au cours de ses longues années de carrière, Le Cinématophone a su étonner, émouvoir et enchanter les spectateurs et les passants de toutes générations et de tous pays. 

Le Cinématophone est resté en sommeil et sans aucun équivalent dans le paysage international des arts vivants. Ensemble, nous le réactivons aujourd’hui pour qu’à nouveau il nous étonne par son inclassable et inimitable poésie.

Michel Risse - Compagnie Décor Sonore

 

Né d’un grand malentendu artistique il y a 25 ans, le spectacle Le Cinématophone allait connaître un parcours que ses propres géniteurs, les compagnies Oposito et Décor Sonore, étaient loin d’imaginer.

De Brest à Soweto en passant par Paris, Londres ou Noisy-le-Sec, l’histoire de cette Diva divagant devant ses souvenirs sonores a marqué les mémoires. 

Après quelques années de pause, notre armée sonore reprend la route, enthousiaste.

Reprendre ce spectacle, c’était d’abord se poser la question de sa modernité aujourd’hui. Nous en sommes convaincus. Ce spectacle musical en mouvement, forgé pour la rue, interprété par 8 comédiens de chair et de son et d’une Diva, reste d’une grande pertinence et d’actualité.

Son dispositif sonore merveilleux et unique au monde – un multi instrument à faire entendre la partition musicale et la rue – provoque le même étonnement qu’il y a 25 ans. 

Un « one woman show » unique en son genre, fragile et libre comme la poésie.

Jean-Raymond Jacob - Compagnie Oposito