Décor Sonore

Type d’ouvrages et sites propices

Presque tous les types d’édifices, monuments, ouvrages d’art, aménagements et mobiliers urbains, intérieurs et extérieurs, sont susceptibles de se transformer en instrument.

L’instrument et ses sonorités dépendent entièrement des matériaux constitutifs du monument. Des capteurs sont fixés à l’aide d’adhésif repositionnable ou de pinces, ils sont invisibles. L’importance du dispositif d’amplification varie en fonction du site et de l’audience, qui peut aller de quelques dizaines à plusieurs milliers de personnes.

Les matériaux les plus « sonnants » sont évidemment le métal et le verre, caractéristiques des constructions des XIXe et XXe siècles. Le bois, omniprésent dans la lutherie, est aussi parfaitement sonore, ainsi que la pierre, le béton ou la terre, selon les formes et proportions (lithophones de lames, dalles, colonnes…). L’espace défini par le site est exploité comme scénographie naturelle. On préfèrera donc les possibilités d’évolution en hauteur, avec un apport extérieur de structures, accessoires et éléments techniques limité au minimum.